3 septembre 2013

Le grand Coeur - Jean-Christophe RUFIN



De Jacques Cœur, on sait peu de choses. L’histoire nous a conté qu’il était Grand Argentier du Roi Charles VII (le « petit roi de Bourges » comme l’appelait ses contemporains, sacré à Reims grâce à Jeanne d’Arc) et que sa fortune était immense.
On sait moins son amour pour l’Orient, révélé alors qu’un gitan montre un léopard au père de Jacques Cœur, pelletier de son état. La fourrure, dorée comme le soleil, contrastant si intensèment avec le gris qui submerge Bourges et le royaume de France englué dans la Guerre de Cent Ans, exerce sur Jacques Cœur une fascination qui guidera ses choix.
Réfugié à Chio pour échapper à la rancune du roi de France qui l’a nommé Grand Argentier, anobli puis récusé, Jacques Cœur retrace sa vie de marchand et de financier, implantant ses comptoirs commerciaux dans le royaume et par-delà la Mediterrannée, devenant un personnage important dans un pays qui peine à quitter le Moyen-Age et sa barbarie.
On le découvre amoureux d’Agnès Sorel, la maitresse de Charles VII, célèbre « Dame de Beauté » mais surtout amoureux de la vie, plongé dans un destin hors du commun.
Jean-Christophe RUFFIN signe un roman passionnant où la « petite histoire » rejoint l’Histoire et fait apparaître Jacques Cœur comme un être épris de liberté, d’aventure. Le texte est dense, le rythme enlevé et on regrette qu’il faille tourner les pages.

C'est le roman que j'ai choisi pour ma candidature au Grand Prix des Lectrices de Elle 2014.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire